La plus importante caractéristique de la vie n'est pas la forme extérieure mais les dynamiques internes qui créent et soutiennent la forme.
Shizuto Masunaga


Le SHIATSU

ORIGINE DU SHIATSU

      

Le shiatsu est né au Japon au début du XXème siècle, ses fondements théoriques sont issus de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

La thérapeutique orientale par le Shiatsu a son origine dans le Dôin-Angyô (exercices de santé visant à favoriser la libre-circulation du Ki (énergie vitale)), qui a succédé au Téaté (traitement par toucher de la main). Ces deux anciennes formes de traitement ont été centrales en Médecine Chinoise, par exemple dans l'élaboration du trajet des méridiens.

    

Si le Shiatsu s'est développé suivant les principes fondamentaux de l'énergétique orientale, il s'enrichit aussi régulièrement des apports de la médecine moderne et des thérapeutiques alternatives et globales.

SHIATSU



Le Shiatsu est une discipline de thérapie manuelle japonaise séculaire s'exerçant surtout dans le domaine de la prévention et du bien-être.

C'est une méthode simple et naturelle qui consiste à appliquer des pressions sur tout le corps afin de le défatiguer. Ces pressions ou appuis des pouces, mains, coudes, genoux stimulent le Ki (énergie vitale) et l'amènent à circuler plus harmonieusement dans le corps et à en corriger les éventuels dysfonctionnements.

PRINCIPES FONDAMENTAUX DU SHIATSU

C'est une discipline de thérapie manuelle japonaise séculaire s'exerçant surtout dans le domaine de la prévention et du bien-être.

Les principes fondamentaux du shiatsu proviennent de la tradition de l'énergétique orientale (Acupuncture, Do In Ankyo) avec une actualisation permanente en fonction des développements de la science médicale moderne et des thérapeutiques alternatives et holistiques. En Orient, la pensée n'est pas séparable du corps, il n'existe pas de terme 'psychologie' à proprement parler, on définit des déséquilibres dans le cycle d'évolution de l'homme. La compréhension de l'être humain dans son entièreté a été développée dans la philosophie chinoise, dans l'ouvrage le Tao Te King enseigné par Lao Tseu (autour du IIème siècle avant notre ère).

  

La médecine traditionnelle orientale se définit par 'le respect de la personne dans sa dimension corps-esprit en harmonie avec son environnement' et joint cette maxime populaire chinoise 'soigner ce qui n'est pas encore malade' - le médecin chinois ne recevait des émoluments que si son patient restait en bonne santé, il devenait en quelque sorte le garant de sa longévité.

Le shiatsu repose essentiellement sur une technique de pressions stables et continues - dérivées de l'Anma* traditionnel - exercées au moyen des doigts ou des mains sur les méridiens ou sur les points d'acupuncture des méridiens, visant à prévenir ou à réparer les dysfonctionnements organiques par un rééquilibrage des souffles.

'SHI'    Doigt :
idéogramme désignant les 'doigts de la main', composé du caractère, symbolisant la main, et du caractère qui correspond au son 'shi' de la lettre, signifiant 'ramification', 'se ramifier', 'se diviser', désignant les doigts.

'ATSU'    Pression :
'Tenir', 'maintenir', 'pousser', 'presser'.

* Anma, terme qui associe les deux idées de pression profonde et de frotter pour enlever. C'est l'exacte traduction de la technique du Shiatsu dans son double aspect de Ho (tonifier par l'An) et de Sha (disperser pour enlever par le Ma).

Le shiatsu est fait non seulement pour se détendre, mais aussi pour développer notre compréhension de nous-mêmes. Au Japon, on dit : 'Le shiatsu est semblable à l'affection maternelle, la pression des mains fait jaillir la vie.' Le Shiatsu est une appellation moderne pour exprimer la notion de thérapie manuelle 'TéaTé'.

Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, Le shiatsu permet de percevoir l'expression de la circulation du KI dans les méridiens.

Le KI conduit le mouvement, et le sang conduit le Shen ou l'esprit, l'animation du corps. Ainsi le corps et l'esprit ont leur expression dans la manifestation qu'est l'incarnation de toutes formes d'êtres vivants. Les êtres humains sont soumis aux lois de la Nature, de leur environnement proche et lointain ; ces lois décrites sous la forme des cinq éléments évoluent dans le cycle des quatre saisons que forment les 365 jours de l'année.

Tracés du méridien sur le corps

Méridien du foie
Foie
Méridien de la vésicule biliaire
Vésicule biliaire
Méridien du coeur
Coeur
Méridien de l'intestin grêle
Intestin grêle
Méridien du maître coeur
Maître coeur
Méridien du triple réchauffeur
Triple réchauffeur
Méridien de la rate
Rate
Méridien de l'estomac
Estomac
Méridien du poumon
Poumon
Méridien du gros intestin
Gros intestin
Méridien du rein
Rein
Méridien de la vessie
Vessie


LE SHIATSU AU JAPON ET DANS LE MONDE

Au Japon

Le shiatsu joue, dans le domaine de la santé japonaise, un rôle comparable et complémentaire à celui de l'acupuncture en France, des heilpraktiker en Allemagne ou de l'ostéopathie aux USA.

Le shiatsu est une approche manuelle enseignée dans des écoles agréées par le gouvernement telles que la Nippon Shiatsu School, la Namikochi School, etc...

Le ministère japonais de la Santé a reconnu officiellement le Shiatsu comme médecine à part entière en 1955. La définition que donne le gouvernement japonais est la suivante :
"Le Shiatsu est un traitement qui utilise les pouces et les paumes des mains pour faire pression en certains points du corps humain afin de corriger ses irrégularités et de conserver ou d'améliorer sa santé."

Dans le monde

Le shiatsu est une technique thérapeutique et préventive très répandue dans le monde d'aujourd'hui,
notamment aux USA avec des cliniques shiatsu, aux Pays-Bas où les prestations de shiatsu sont en partie
prises en charge par les assurances maladies, en Allemagne où il entre dans les matières enseignées
pour la formation de heilpraktiker et dans presque tous les pays européens où le shiatsu fonctionne comme
un complément et une aide à la médecine scientifique.

En 1997, Le Parlement Européen a identifié le Shiatsu comme l'une des huit méthodes
de "médecines non conventionnelles" les plus efficaces. (Rapport Collins-Lannoye du 29/05/1997- Bruxelles).
Vous pourrez trouver plus d'information sur ce rapport en suivant ce lien.